Corribert

Corribert est un village situé entre Montmort-Lucy et Orbais-l’Abbaye dans la Brie des Etangs. Le territoire de Corribert est traversé par le Surmelin mais la commune est également arrosée par le ru de Faverolles et l’étang l’Abbé.

L’église date du XIIIe siècle, la tour possède un toit en bâtière.

Autrefois, Corribert dépendait de l’abbaye du Val-Secret à Brasles près de Château-Thierry.

Son massif forestier et ses étangs offrent aux marcheurs de belles promenades.

 

Mairie de Corribert

Rue de l’Eglise

51270 Corribert

Tél : 03 26 52 88 16

mairie.corribert@orange.fr

 

 

Igny-Comblizy

Le village est situé dans une gorge creusée par le Flagot au coeur de forêts et d’étangs, où jadis, se situait le château détruit en 1793.

La commune résulte de l’absorption de Comblizy par Igny-le-Jard en 1964.

En 1178, Igny eut un Prieuré, fondé par les libéralités d’Henry le Large, comte Palatin de Champagne et de Brie.

L’inauguration de la statue d’Henri le Libéral eut lieu le 29 septembre 1895. Cette statue faisait hommage aux libéralités du comte pour cette commune. Le socle est l’œuvre de l’architecte Marié-Neveux, réalisé par Lasserre-Rochette de Port à Binson.

L’église d’Igny-le-Jard date du début du XIXe siècle et celle de Comblizy du début du XVIe.

En vous promenant, vous apprécierez le lavoir à Comblizy et le bassin fontaine sur la place du village.

Passez une journée au bord de l’étang communal où vous pourrez pêcher et pique-niquer (10€). Garde pêche sur place matin et soir.

 

Mairie d’Igny-Comblizy

16 rue Jules Ferry

51700 Igny-Comblizy

Tél : 03 26 58 33 59

mairie-igny-comblizy@orange.fr

 

 

La Caure

Le petit village de La Caure, essentiellement agricole, est situé entre Montmort-Lucy et Champaubert.

L’église Saint-Pierre-ès-Liens date du  XVIIIe siècle, les statues du XVIIème et la poutre de gloire du XVIème. Une poutre de gloire ou tref est une poutre peinte, sculptée ou orfévrée, séparant la nef et le chœur d’une église. Elle est ainsi désignée car elle porte toujours en son centre un crucifix.

La Caure est un village décoré de la croix de guerre 1914-1918.

 

Mairie de La Caure

20 rue Principale

51270 La Caure

Tél : 03 26 52 62 30

commune-de-la-caure@wanadoo.fr

 

 

La Chapelle-sous-Orbais

Le petit village de La Chapelle-sous-Orbais se situe dans la Brie des Etangs entre Orbais l’Abbaye et Champaubert.

Durant la Révolution, la commune, dont le nom peut rappeler les souvenirs de la royauté ou de la féodalité,  change de nom pour Luceval.

L’église, massive et épurée, possède une nef du XIIe siècle, un chœur rectangulaire du XIIIe siècle et des chapelles du XIVe.

De belles et paisibles promenades dans la région raviront les marcheurs.

 

Mairie de La Chapelle-sous-Orbais

4 rue Principale

51270 La Chapelle-sous-Orbais

Tél : 03 26 59 16 06

mairiechapellesousorbais@orange.fr

 

 

La Ville-sous-Orbais

Le village de La Ville-sous-Orbais se situe dans la vallée du Surmelin entre Le Breuil et Orbais l’Abbaye.

Orbais est un site gallo-romain.

L’église, à toit en bâtière,  date du XIIIe siècle ; les fonts baptismaux sont du XVème et la statue de Saint-Eloi du XVIème.

Le 4 septembre 1914, les « Combats des Thomassets » ont lieu sur le plateau des Thomassets où trois cents français perdent la vie.

Une stèle commémorative de cette bataille est aujourd’hui érigée sur le plateau.

 

Mairie de La Ville-sous-Orbais

Rue Principale

51270 La Ville-sous-Orbais

Tél : 03 26 51 58 75

mairievillesousorbais@orange.fr

 

 

Le Baizil

Le village du Baizil est situé sur un plateau crayeux et boisé (forêt de Brugny) entre Saint-Martin d’Ablois et Orbais l’Abbaye.

Ce fut un site néolithique occupé par les gallo-romains (existence d’une voie romaine).

L’église, du XIXème, dédiée à Saint-Céneri ou Sérenic,  religieux italien du VIIème siècle, est reconstruite sur des vestiges du XIIe siècle. Un chapiteau du  XVIème siècle est encore visible.

Une personnalité est liée à la commune :

Aimée de Coigny (1769-1820), dont Le Baizil est le fief, est comtesse de Montrond. Pétillante d’esprit et de charme, elle se fait remarquer par sa beauté et son esprit dans la société brillante des salons littéraires et celle, un brin futile, de la cour de Versailles où elle est présentée.

Ce fut la muse d’André Chénier, poète du XVIIIème, qui l’immortalisa sous le nom de  « la jeune captive ».

 

Mairie du Baizil

Place du Parlement

51270 LE BAIZIL

Tél : 03 26 59 15 75

commune.lebaizil@orange.fr

 

 

Le Breuil

Le village, situé dans la vallée du Surmelin, fut occupé par les Gaulois avant la conquête romaine. C’est probablement l’eau qui attira ses habitants.

Dès le IXe siècle, sous l’impulsion de l’abbaye bénédictine d’Orbais , la région était pourvue de civilisation, d’agriculture, d’industrie et d’un prieuré au hameau Saint-Germain.

Du XIIIe au XVIIe siècle, on compte deux moulins à blé, une scierie mécanique de planches, un moulin à tan, un moulin à huile, une foulerie de drap, deux forges à acier.

La masse imposante du château, à la place de la mairie actuelle, dominait la vallée.

L’église Saint-Martin date du  XIIIème et XVIème siècle.

Personnalité liée à la commune : François Flameng, peintre officiel des armées, dont les nombreux croquis et dessins des combats de la Grande Guerre, parurent dans la revue L’Illustration.

 

Mairie de Le Breuil

1 place Saint Martin

51210 Le Breuil

Tél : 03 26 59 21 46

mairie.lebreuil51@wanadoo.fr

 

 

Maureil-en-Brie

Situé en bordure du Surmelin et entouré de forêts bordées d’étangs, le village bénéficie d’un cadre verdoyant.

Son château, propriété privée, construit sur l’emplacement d’un château féodal, fut la propriété du comte de Coigny au XVIIIème siècle et abrita, pendant la révolution, Aimée de Coigny, « la jeune captive » d’André Chénier.

L’église, dédiée à Saint-Remy de Reims, date du XVIIIème siècle et fut construite par la duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI. Le Retable du XIVème siècle est en bois polychromé.

Des vestiges de puits, lavoirs et abreuvoirs anciens témoignent de la richesse du sol en eau.

Chemins de randonnées.

 

Mairie de Mareuil-en-Brie

6 rue du Moulin

51270 Mareuil-en-Brie

Tél : 03 26 59 25 74

mairie.de.mareuil.en.brie@wanadoo.fr

 

 

Margny

Le village de Margny est situé dans la vallée de la Verdonnelle.

Jusqu’à la Révolution française, le village était appelé Margny-en-Brie.

L’église Saint-Sulpice du XIIIe siècle est bâtie en pierre du pays.C’est avec l’extraction des pierres meulières dans le bois de Montifaux que Margny connut son plein essor de 1760 à 1920.

La place du village, les maisons fleuries, la meule de pierre et le lavoir sont propices à la flânerie. Des ardoises illustrant de vieilles cartes postales ou photos agrémentent les rues du village.

Possibilités de randonnées pédestres de 9 km dans les hameaux de la Marlière, des Molinots, avec son ancien Prieuré et son allée bordée d’arbres centenaires, et de Chacun, avec ses trois fermes d’autrefois.

Un livre « Margny au fil du temps » (disponible en mairie) retrace la vie du village et de ses habitants.

 

Mairie de Margny

1 place René Véry

51210 Margny

Tél : 03 26 80 98 40

mairiemargny@orange.fr

 

 

Montmort-Lucy

Situé à la limite de la Champagne et de la Brie, le canton de Montmort offre des paysages variés ; parmi ceux-ci, les Marais de Saint-Gond bien connus pour avoir arrêtés l’offensive allemande en août 1914. Montmort sera le QG du Maréchal Foch pendant la Bataille de la Marne en 1914.

Le Château de Montmort, classé, possédait une forteresse dès le XIIe siècle. Sur ses fondations, un château renaissance fut construit. Victor Hugo parlait « d’un ravissant tohu-bohu de tourelles, de girouettes, de pignons, de lucarnes et de cheminées ».

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Montmort, classée, existait en 1074 mais fut reconstruite au XIIe siècle.

L’ancienne abbaye cistercienne de la Charmoye fut fondée en 1167.

 

Mairie de Montmort-Lucy

Place du Gal de Gaulle

51270 Montmort-Lucy

Tél : 03 26 59 10 06

mairiedemontmortlucy@orange.fr

 

 

Orbais-L’Abbaye

L’abbaye bénédictine d’Orbais-l’Abbaye a été fondée à la fin du VIIe siècle par Saint Réole, évêque de Reims. Les premiers moines qui vinrent s’installer à Orbais étaient originaires du monastère de Rebais et suivaient la règle de Saint-Benoît.

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul fut construite sur l’emplacement de l’ancienne abbaye bénédictine par Jean d’Orbais, l’un des architectes de la cathédrale de Reims à la fin du XIIème et début du XIIIème.

Durant la Première Guerre mondiale, la 5e armée française établit son QG de campagne au château.

Entre ruelles, sources et vignes, cinq chemins balisés au départ de l’église abbatiale, vous permettront de découvrir cette jolie commune individuellement ou avec un Greeters.  Expositions au musée « Yani Faux » (mairie), ouvert de Pâques à la Toussaint, uniquement le dimanche.

 

Mairie d’Orbais-l’Abbaye

Place Jehan d’Orbais

51270 Orbais-l’Abbaye

Tél : 03 26 59 53 60

mairieorbais-labbaye@wanadoo.fr

 

 

Saint-Martin-d’Ablois

Saint-Martin-d’Ablois se situe aux confins des forêts de Brugny, d’Enghien, d’Epernay et du bois de Boursault.  Son nom pourrait signifier Saint-Martin des Eaux ; en effet, l’eau a toujours eu une place importante dans la commune et de nombreuses sources, lavoirs et fontaines ont fait leur apparition au fil du temps.

Le site naturel du Parc du Sourdon est un des rares jardins à l’anglaise de la Marne qui vous promet une escapade boisée et reposante (ouvert toute l’année). Il appartenait auparavant au Château d’Ablois datant du XVIIIe siècle.

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, le village était réputé pour ses meules à grain expédiées en France et à l’étranger par roulage ou voie d’eau.

L’église Saint-Martin date du XVIe siècle.

 

Mairie de Saint-Martin-d’Ablois

1 place Gal de Gaulle

51530 Saint-Martin-d’Ablois

Tél : 03 26 59 95 00

mairiestmartindablois@wanadoo.fr

 

 

Suizy-le-Franc

Le village de Suizy-le-Franc est situé près d’Orbais-l’Abbaye. Traversé par le Surmelin, ce petit village est propice aux promenades bucoliques. Une petite randonnée balisée fait le tour des hameaux, vous pourrez voir le pont en pierre datant de 1827 et le lavoir de 1904.

L’église Saint-Rémi date du XIVème siècle. Près de l’autel, la dalle funéraire de Pierre Philippe Andrieux, seigneur de Suizy, date de 1754. Cette église possède un caquetoire, espace couvert souvent en forme d’auvent, situé devant l’entrée de nombreuses églises. Il tire son nom du verbe caqueter (« bavarder à tort et à travers ») car les paroissiens pouvaient s’y abriter après les offices pour échanger les nouvelles.

Les statues de Saint-Rémi et Saint-Sébastien datent du XVIe siècle.

 

Mairie de Suizy-le-Franc

1 place du Gal de Gaulle

51270 Suizy-le-Franc

Tél : 03 26 59 26 09

mairie.suizylefranc@orange.fr